Après la dispersion des hommes de Babel, l'idolâtrie étant redevenue presque universelle, Dieu abandonna finlement à leurs mauvaises voies le pécheurs endurcis, et se choisit un des descendants de Sem, nommé Abram, afin de faire de lui le conservateur de sa loi pour les générations futures. Abram avait grandi au sein de la superstition et paganisme. Sa famille elle-même, par laquelle la connaissance de Dieu avait été conservée, commençait à céder aux inflences facscinatrices qui l'entouraient. Elle "servait d'autres dieux" que Jéhovah. Mais comme la vraie foi ne pouvait pas s'éteindre, Dieu s'était toujours conservé un petit nombre de fidèles. D'un siècle à l'autre, sans brèche ni interruption, Adam, Seth, Hénoc, Méthusélah, Noé et Sem s'étaient transmis le précieux trésor de ses révélations. Maintenant c'était le fils de Taré qui devenait le dépositaire de cet héritage sacré. "L'Eternel est près de tous ceux qui l'invoquent, de tous ceux qui l'invoquent avec sincérité.

cabane_foret