Accoutumé à la tendresse et aux soins de son père, Joseph était mal préparé à affronter les difficultés qui l'attendaient comme étranger et surtout comme esclave.
Bientôt la pensée de Joseph s'élève vers le Dieu de son père qu'il a appris à aimer dès son enfance. Que de fois, dans la tente de Jacob, n'a -t-il pas entendu le récit de la vision de Béthel, alors qu'il quittait en fugitif le foyer paternel. Il connaît aussi les promesses faites au patriarche et leur accomplissement. Il a appris de lui comment, en des heures de détresse, les anges de Dieu sont venus le consoler, l'instruire, le protéger. En outre, il n'ignore pas l'amour divin qui doit donner au monde un rédempteur.

Tous ces enseignements précieux affluent maintenant à la mémoire de Joseph, et il a confiance que le Dieu de ses pères sera aussi le sien. Sans tarder, il se jette tout entier dans les bras de son Créateur. Il le supplie d'être son soutien au pays de l'exil. De toute son âme, vibrante d'une sainte émotion, il prend d'héroïques résolutions. En toutes circonstances, il agira comme il convient à un sujet des rois des rois. Il le servira de tout son coeur ; il affrontera les plus amères épreuves avec courage et il sera fildèle dans tous ses devoirs. En quelques heures, il a appris ce que des années n'auraient pu lui enseigner autrement. Les évènements d'un seul jour l'ont transformé. D'un enfant gâté, le malheur a fait de lui un homme réfléchi, vaillant et maître de soi.
30106_125093140857131_100000693360669_183619_1911880_n