23 mai 2010

L'attouchement de la foi

La foule de curieux qui se pressait autour du Christ ne ressentait pas l'influence de son pouvoir vivifiant. Mais quand cette femme infirme avança sa main pour le toucher, croyant qu'elle serait guérie, elle ressentit la vertu guérissante. Il en va de même quant aux choses spirituelles. Cela ne sert de rien de parler de religion au hasard, de prier sans éprouver une faim spirituelle et une foi vivante ; une foi en Christ qui n'existe que de nom, qui l'accepte uniquement comme le Sauveur du monde, est incapable d'apporter à l'âme la... [Lire la suite]
Posté par frereetsoeur à 19:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 mai 2010

L'attouchement de la foi

L'occasion précieuse est là. La malade se trouve en présence du grand Médecin ! Cependant, au milieu de la confusion, elle ne peut lui parler ; c'est à peine si elle l'entrevoit au passage. Craignant de perdre sa seule chance de guérison, elle s'avance, se disant à elle-même : ' Si je puis seulement toucher ses vêtements, je serai guérie.' Enfin, elle réussit à effleurer le bord de sa robe. A l'instant même elle se sent guérie. Dans cet attouchement elle venait de concentrer toute la foi de sa vie : instanément, la douleur et la... [Lire la suite]
Posté par frereetsoeur à 20:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
18 mai 2010

L'attouchement de la foi

La présence des curieux et leur tumulte ne convenait pas à Jésus. Il voulut les réduire au silence en disant : 'Pourquoi ce tumulte et ces pleurs ? L'enfant n'est pas morte, mais elle dort.' Ces paroles de l'étranger les remplirent d'indignation. Ils se moquèrent de lui, car ils avaient vu l'enfant expirer. Jésus, les ayant alors fait sortir tous, prit avec lui le père et la mère de la jeune fille et trois de ses disciples, Pierre, Jacques et Jean, et, ensemble, ils entrèrent dans la chambre mortuaire. S'étant approché du lit,... [Lire la suite]
Posté par frereetsoeur à 20:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
14 mai 2010

L'attouchement de la foi

En revenant de Géraza à la côte occidentale, Jésus trouva une foule qui le reçu avec joie. Il resta quelque temps au bord de la mer, enseignant et guérissant, et se rendit ensuite chez Lévi-Matthieu pour assister au festin des péagers. C'est la que Jaïrus, le chef de la synagogue, vint le trouver. L'ancien des Juifs se présenta à Jésus dans une grande détresse et, s'étant jeté à ses pieds, il lui dit ; 'Ma fillette est à toute extrémité ; viens, impose lui les mains, afin qu'elle soit sauvée et qu'elle vive.' Jésus se mit... [Lire la suite]
Posté par frereetsoeur à 21:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]